Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


«N'ayez pas peur, bels étrangers . Vous êtes à Valacchia, et nous...savourons tous nos visiteurs.»
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -66%
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme ...
Voir le deal
10.09 €

 

 Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel]

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Jason Stryder

Jason Stryder

Messages : 28
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 26
Localisation : Valacchia Island

Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel] Empty
MessageSujet: Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel]   Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel] Icon_minitimeDim 22 Sep - 17:22

Un entretien particulier.
Voilà plusieurs mois maintenant que ma renaissance a eu lieu. Je me souviens encore de ma terreur lorsque j’ai cru avoir été dupé par celui qui est devenus mon … Créateur ? On va dire ça comme ça. Finalement il a tenu parole, je n’ai su que par la suite que toute renaissance et comme une petite mort. Bref, il m’a offert une nouvelle vie, mais à tout cadeau il y a des conditions. L’une de celles entourant ma transformation était une entière dévotion à mon « maître » pour une durée indéterminée. En réalité j’ai appris par la suite que les vampires agissaient souvent ainsi avec ceux qu’ils venaient de transformer dans le but de les former et d’éviter tout débordement de leur part. Et puis, qu’est-ce que c’est quelque mois quand on a l’éternité devant soi ? Venons-en au fait. Mon temps d’apprentissage est à présent terminé et il me faut à présent apprendre à vivre par mes propres moyens. Ce qui tombe bien c’est qu’hier j’ai entendu dire qu’une des maisons closes du coin cherche un barman. Voilà un travail dans mes cordes. Reste plus qu’à passer un entretien et à faire bonne impression.

C’est la raison pour laquelle la sonnerie de mon réveil vient me vriller les tympans à six heures précises. Heureusement que je me suis couché tôt sinon l’horrible objet aurait appris à voler … Tout du moins jusqu’à sa rencontre avec mon mur. Alors que je m’apprête à me lever un bras se positionne en travers de mon torse et une voix ensommeillée me demande où je vais. Tournant la tête j’observe un instant ma conquête de la nuit dernière puis lui dit que j’ai un rendez-vous important qu’elle n’a qu’à continuer sa nuit si elle veut. Sans protester elle retire son bras et me tourne le dos visiblement décidée à se rendormir. M’extirpant, alors, lentement de mon lit je reste un instant debout à observer les lieux. Rien à voir avec la maison de mon créateur, ce petit cabanon n’est pas miteux, mais vraiment riquiqui. Enfin, il comprend le nécessaire pour vivre et ça me convient, de toute façon je suis plus souvent dehors qu’ici. Me traînant jusqu’à ma commode j’y prends de quoi m’habiller de façon plutôt classe, mais pas trop quand même puis me rend à la salle de bain.

Après une rapide douche j’enfile un jean noir, une chemise blanche et j’agrémente le tout d’une cravate noire. C’est résolument chic si on oublie le fait que ma chemise retombe sur mon jean et qu’il est tout bonnement hors de question que je la glisse dedans, ainsi que le fait que j’ai les cheveux hérissés sur mon crâne et pas franchement envie de me coiffer. Bref même pour un entretien je reste moi, à quoi bon mentir sur ma personne. Je pourrais y aller en mode pingouin, me tenir bien guindé dans ma chaise avec un sourire faussement aimable et parler d’un ton mielleux. Sérieusement j’en serais tout à fait capable, mais je passe un entretien pour être barman pas de démarcheur et puis je veux être engagé pour ce que je suis et non sur la base d’un mensonge. Jetant un dernier coup d’œil vers ma chambre et la donzelle endormie dans mon lit. Un sourire étire mes lèvres et avant de partir je prends la peine de rédiger un petit post-it à son intention. Je le colle sur la cafetière et pose une tasse et une boîte de croissant à côté.

Gentille moi ? Qu’est-ce qui vous aurez laissé entendre le contraire ? Il n’y a rien à voler dans petit chez moi je ne prends donc pas la peine de fermer la porte à clef en sortant et ainsi je laisse libre choix à la miss, soit elle part, soit elle est toujours là quand je rentre et dans ce cas … Bah, j’aviserais. Dévalant les escaliers quatre à quatre je pose pied-à-terre et inspire profondément. Jetant un coup d’œil à ma montre je réalise qu’il va falloir que je me presse un peu si je ne veux pas être en retard, ça se ferait vraiment mauvaise impression. Marchant d’un pas vif je ne fais même pas attention au trajet. J’ai déjà eu l’occasion de faire un petit repérage des lieux, pas moyen de me perdre. Arrivant enfin devant l'endroit voulu je jette un nouveau coup d’œil à ma montre et souris, pile dans les temps. Gravissant les escaliers rapidement je pousse la porte et entre. L’intérieur n’est pas exactement ce à quoi je m’attendais. C’est vraiment moins glauque que les maisons closes que j’ai vues dans des films, mais tant mieux.

Sans plus attendre je me dirige vers l’accueil, qui est à l’abandon et attend plus ou moins patiemment qu’une réceptionniste pointe le bout de son nez. La demoiselle a un sourire et un physique charmant, je n’ai aucun mal à comprendre pourquoi elle s’occupe de l’accueil des clients. Sauf que dans mon cas je ne suis pas là pour la bagatelle et je le lui fais savoir de suite, mentionnant que je suis attendu par Madame Toviel pour un entretien d’embauche. Le sourire de la jeune femme s’agrandit alors qu’elle me demande de patienter le temps d’aller prévenir sa patronne. Lorsqu’elle revient elle est toujours aussi rayonnante. Elle m’annonce alors que Madame Toviel va me recevoir dans son bureau et m’explique comment m’y rendre. Après de rapides remerciements je prends la direction indiquée, arrivé à la porte du bureau je ne marque aucune hésitation et frappe trois coups sur le battant de bois. J’attends à peine quelques secondes avant qu’une voie m’invite à entrer ce que je fais de suite.

-« Bonjour Madame, je suis Jason Stryder, j’ai rendez-vous avec vous pour un entretien d’embauche. »

(c) Emy


------------------------------------------------------------------------------
"Je suis jeune, parfois stupide, mais bon je suis le seul responsable. Je peux faire ce que je veux."
Revenir en haut Aller en bas
Sarathiel Toviel

Sarathiel Toviel

Messages : 42
Date d'inscription : 09/08/2013

Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel] Empty
MessageSujet: Re: Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel]   Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel] Icon_minitimeDim 24 Nov - 13:19

Un entretien particulier
© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel] Tumblr_m8jyr1DgbB1rr6ht5
« Un entretien de débauche»

Je me tenais devant ma maison close, j'étais plutôt fière de celle-ci, je l'ai crée de toute pièce lors de mon arrivé sur l'île. "Au mille et plaisir", voilà ce qu'on pouvait lire sur la devanture de la maison close. Elle a un style orientale, sa façade extérieure est orange/rouge, avec de subtile arabesque marron, rappelant un peu les dessins qu'on fait au henné. En sentant un léger coup de vent, je resserra mon gilet noir sur ma robe rouge.

J'entra dans mon établissement, souriant à Jannet la réceptionniste. En passant à côté d'elle, je lui fait un petit signe de la main et prend les rendez-vous que j'ai pour aujourd'hui.

"- Madame Toviel, vous avez une personne pour le poste de barman, un certain Jason Stryder qui vient à 14h. C'est le seul rendez-vous que vous avez aujourd'hui. Ah oui, il y a Fleur de Lys qui voudrait savoir s'il s'était possible d'avoir de nouveaux alcools car les clients commencent à se plaindre d'être servi toujours la même chose."

"- Fleur de Lys, Fleur de Lys. Elle s'est bien qu'il nous manque un barman et que c'est pour cela qu'on doit servir les mêmes alcool car aucunes de nous n'ont les compétences pour. Enfin, j'espère que ce monsieur Stryder pourra être le miracle tant attendu."

Sur ce, je me dirigea vers mon bureau où m'attendait une pile de papier à traiter, des factures à payer, etc... Je m'installa derrière mon bureau après mettre servis un verre de cognac. Je ne vis pas l'heure passé, je sursauta quand j'entendis quelqu'un frapper à la porte, j'invita la personne à entrer. La porte s'ouvrit sur un jeune homme de la vingtaine, il était plutôt pas mal.

-« Bonjour Madame, je suis Jason Stryder, j’ai rendez-vous avec vous pour un entretien d’embauche. »

Je me leva pour lui tendre ma main pour une poignée de main.

"- Enchantée Monsieur Stryder, je vous attendais. Asseyez-vous."

Je lui montra un fauteuil en osier face à mon bureau et repris ma place sur mon fauteuil, lui souriant.

"- Bien vous êtes ici pour le poste de barman, n'est-ce pas ? D'abord, je tiens à vous remercier d'avoir répondu à notre annonce car nous avons grand besoin d'un barman, le notre a démissionné il y a 3 semaines pour on ne sait quel raison. Bien, avez-vous ramené votre CV ? "

Spoiler:
 

------------------------------------------------------------------------------
Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel] Banjessicaaet14
Revenir en haut Aller en bas
 
Un entretien particulier. [PV Sarathiel Toviel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les différents quartiers de la ville :: Le Quartier du Plaisir :: Maison Close-
Sauter vers: